LA FORCE DE L’INSTANT PRESENT

J’ai posé mon regard sur l’horizon,

Aucun son,

N’est venu troubler ce silence profond ;

Un silence qui danse et embrasse l’univers tout entier ;

Traversé par ce souffle créateur

Je me rappelle que notre essence n’est que beauté et éternité

Etincelle divine,

Le temps est venu de nous relier à notre source d’origine

Choisie ta vie
Suit ton chemin
Ose le bien
Fais de ta vie une œuvre
Fais de ta vie un art
Franchie pas à pas
Ces limites qui n’existent pas
Qui ne sont qu’illusion
Joue de ta passion
Aborde la vie avec conviction
Ton étoile est là
Où que tu ailles
Elle te suivra
Te soufflera la Voie
Tel un petit Poucet égaré
Sèmera des indices pour te guider

L’homme rêve de changer le monde

Mais que va t’il faire ainsi ?

Avachi dans son canapé

Perdu entre les chips et la télé ;

Il se nourrit de télé-réalité

Et de « Prêt à penser » que lui balance

Son écran sans cesse allumé ;

L’homme pense être connecté

L’homme pense être informé

En apparence c ‘est vrai,

Mais au fond, il cultive le vide et l’ennui

Qui jour après jour

Font de lui son pire ennemi

Répondre à l’appel de sa vie

Est  la meilleure chose qu’il puisse faire aujourd’hui

 

L’HIVER DANS TOUTE SA SPLENDEUR

Les gens de l’ombre
Ne sont pas sombre
Ces anonymes tu ne les vois pas
Mais ils sont là ;
Ils œuvrent dans l’humilité
Ne cherchent ni pouvoir ni vanité,
La seule lumière recherchée
Etant celle de ton visage éclairé
Par cet échange de regard spontané ;
Ce sont cette infirmière, ce pompier, ce fermier
Qui relèvent chaque jour
Le défi de leur vie avec fierté
Ce sont toi, moi, ces milliers d’hommes et de femmes
Qui chaque jour avancent et font la différence
Les héros ne sont pas ce que tu vois
Les héros ne sont pas ceux que tu crois
Les vrais héros ne sont pas médiatisés
Mais réellement habités
Par cette recherche de plus d’humanité

Beauté rougeoyante d’automne

Qui chaque saison nous étonne

Peu à peu se transforme en beauté glacé

D’un blanc immaculé

Que personne n’ose souiller

Tant ce paysage signe la pureté

C’est en tuant à cœur
Ce qui a encore un sens
Que l’homme retourne sur lui-même
Toute la folie qui l’habite

Créer pour partager
Créer pour se réaliser
Créer pour guérir
Créer pour se libérer
Créer pour ne plus se mentir
Créer pour ne plus souffrir 
Créer pour le plaisir
Créer pour ne plus pleurer
Créer pour rêver
Créer pour s’évader
Créer pour s’élever
Créer pour retrouver son unité

Vous aimez cet article, n’hésitez pas à le partager…

  1. Sarah Masyel
    Sarah Masyel dit :

    Coucou Nadia !
    Merci beaucoup pour ces bienfaisantes couleurs, senteurs, et belles heures…
    J’ai aimé la p’tite rose-pêche, toute délicate, et fatiguée, mais bien vibrante néanmoins. 🙂
    Amitiés.
    Sarah –

    Répondre
    • Nadia Bonnard
      Nadia Bonnard dit :

      Merci Sarah,
      il s’agit en effet d’une variété de rose ancienne, coté odeur et couleurs, c’est un bonheur…
      A très bientôt

      Répondre
  2. Manie
    Manie dit :

    belles photos du printemps mais alors il y en a marre de cette météo du mois de Mai..qui toutefois offre pas mal de changement de couleur et des photos électrisantes avec ces orages…bisous

    Répondre

Echange et Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

dix-huit + 20 =